Dentisterie restauratrice



Composites par stratification


En cas de choc sur les dents antérieures, il arrive qu’une ou plusieurs d’entre elles se brisent. Ces traumatismes dentaires touchent particulièrement les enfants et les adolescents.

Si le fragment dentaire a été perdu, nous avons la possibilité de reconstituer l’angle perdu en composite selon la technique de stratification anatomique. Cette procédure très économe en tissus dentaires sains, permet d'obtenir des résultats esthétiques proches, à s’y méprendre, de la situation initiale.

L'utilisation des composites de masse émail et de masses dentine est couplée avec une technique de montage qui s'inspire directement de celle du technicien céramiste des laboratoires de prothèse.








inlays/ onlays en composite ou céramique


L’inlay, aussi appelé onlay - selon que la restauration recouvre ou non une cuspide dentaire- est une méthode de restauration esthétique indiquée dans les situations de perte de substance de dimension moyenne à étendue. Elle fait appel à une étape intermédiaire de réalisation au laboratoire de prothèse, après prise d’empreinte au cabinet.
Au cours d’un deuxième rendez vous, cet inlay/ onlay sera collé avec précision dans la dent, assurant ainsi une très bonne longévité en bouche.
Cette pièce est réalisée au laboratoire de prothèse, soit en matériau composite, soit en céramique.
Dans les deux cas, c’est un bloc de matériau qui est mis en forme par usinage ou par pressée. Plus encore qu’avec le composite, le résultat obtenu par usinage d’un bloc de céramique sera hautement esthétique et dispose de hautes valeurs mécaniques. L’état de surface est parfaitement lisse et le confort maximum.

Certains cabinets dentaires ont opté pour la réalisation des pièces prothétiques par usinage directement en cabinet dentaire. La pièce est alors fabriquée sur place et mise en bouche dans les deux heures qui suivent la prise d’empreinte.
Cette méthode a l’avantage de la rapidité.
Dans notre cabinet dentaire nous avons volontairement maintenu dissocié notre travail de médecin dentiste et celui de technicien dentaire.

Les outils informatiques offrent des possibilités de précision pour la réalisation prothétique avec la CFAO (Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur). A condition d’être bien maitrisées, ces techniques ont fait leurs preuves des millions de fois dans la pratique.

Nous garantissons que toutes nos prothèses sont fabriquées exclusivement en Suisse.



Couronnes dentaires


Lorsque plusieurs faces d’une dent sont fortement détruites, il est indiqué de recouvrir celle- ci par une couronne dentaire.
Cette technique permet d’éviter une fracture de la dent ainsi fragilisée, d’obtenir l’étanchéité nécessaire pour bloquer la pénétration bactérienne, d’éviter les tassements d’aliments, et enfin, de rétablir une esthétique satisfaisante.


Une couronne dentaire est réalisée au laboratoire de prothèse à partir d’une empreinte extrèmement précise, contrôlée sous microscope. Pendant le temps de fabrication de la couronne, le pilier dentaire est protégé par une couronne provisoire en résine.
Le matériau de choix actuel d’une couronne est la céramique.
Celle- ci bénéficie des qualités de résistance mécaniques, d’une compatibilité biologique excellente, ainsi que d’une esthétique irréprochable.



Les ponts fixes (ou bridges)


Lorsqu’une dent est absente et que les dents de part et d’autre de l’espace sont résistantes, alors celles-ci peuvent servir d’ancrage pour un pont fixe.

Dans ce cas, ces deux dents sont meulées et recouvertes de couronnes qui portent entre elles une ou plusieurs dents artificielles (appelées intermédiaires de pont).


La Dent Blanche, altitude 4 357m