Les Traitements Endodontiques



L’endodontie est le traitement des différentes formes de maladie de la pulpe dentaire (le nerf dentaire).
Une inflammation de la pulpe est le plus couramment causée par une carie profonde. Cependant, une importante fissure de la dent, un collet dentaire exposé très sensible et non traité ou un microtraumatisme répété (comme par exemple le mordillement répété au même endroit d’un stylo) sont également des facteurs responsables.
Dans tous les cas, le patient se plaint d’une douleur vive.

Lorsque cela se produit, la prise en charge du patient dans notre cabinet se fait dans la journée. En absence de traitement, cette douleur devient intolérable. On parle de « rage de dent ».
Le premier geste du traitement consiste à éliminer le tissu pulpaire enflammé pour supprimer la douleur (trépanation et mise en forme de la cavité d’accès).
Ensuite, les canaux radiculaires sont élargis avec des instruments en alliage de nickel- titane utilisés en rotation continue ou en réciprocité, sous irrigation de produits de désinfection (hypochlorite de sodium et EDTA).
Enfin, ces espaces nettoyés et décontaminés sont obturés de façon étanche, afin d’empêcher les bactéries de s’y développer.




Par la suite, l’accès à la partie interne de la dent est fermé par une reconstitution collée (faux moignon).
La partie externe de la dent est restaurée, selon son degré de destruction, par un composite, un inlay/ onlay ou par une couronne en céramique.

Afin de supprimer tout risque de contamination de l’endodonte par les bactéries de la salive, les traitements endodontiques doivent être effectués sous champ opératoire, appelé digue.

Toutes ces étapes sont particulièrement techniques et l’utilisation du microscope opératoire est, à nos yeux, indispensable.

L’endodontie a bénéficié de progrès techniques considérables. Lorsqu’on sait mettre en pratique ces techniques récentes, elles permettent, aujourd’hui, de sauver des dents, au lieu de les extraire.


La Dent Blanche, altitude 4 357m